Vendeville : Neuvaine à Sainte Rita 2022

Les thèmes de la neuvaine du 14 au 22 mai 2022 – Prédicateur Père Brice

Thème : Les Béatitudes : école de folie et instrument de transformation des aléas de l’existence humaine

PREMIER JOUR : « HEUREUX LES PAUVRES DE CŒUR… » (MT 5, 3) 

Jésus, renversant le récit humain du bonheur, fait de l’état (qualitatif) du cœur le déterminant premier du bonheur et de la possession du ciel. Partageons-nous sa vision ? Quelle place pour notre santé physique, et nos biens ?

DEUXIÈME JOUR : « HEUREUX CEUX QUI PLEURENT… » (MT 5, 4) 

Nos larmes expriment surtout de la douleur, et souvent de la joie. Pleurer est une marque de sensibilité, d’empathie. C’est aussi un aveu de faiblesse qui appelle un secours. A l’ère du culte de « l’Homme autonome et fort », savons-nous encore pleurer ?

TROISIÈME JOUR : « HEUREUX LES DOUX… » (MT 5, 5) 

« La guerre est le moteur de l’histoire ». Par le feu ou le glaive, les forts et les puissants ont réussi partout à imposer leurs vues. Comment la douceur parvient-elle à remporter la victoire sur la force et la violence ?

QUATRIÈME JOUR : « HEUREUX CEUX QUI ONT FAIM ET SOIF DE LA JUSTICE… » (MT 5, 6)  

La justice, une vertu cardinale ! Devons-nous en être gourmands ? Pourquoi se battre pour la justice aujourd’hui, quand une certaine injustice peut nous assurer la tranquillité ?

CINQUIÈME JOUR : « HEUREUX LES MISÉRICORDIEUX… » (MT 5, 7)  

La miséricorde, « le plus grand attribut divin ». Comme nous la mettons en œuvre pour les autres, ainsi Dieu agit envers nous. Et si l’enfer était nous-mêmes ?

SIXIÈME JOUR : « HEUREUX LES CŒURS PURS… » (MT 5, 8)  

Nous avons réussi à purifier l’eau et divers métaux. Nos corps aussi ! Qu’est-ce qui peut purifier nos cœurs ? Comment le purifier ? Envisageons-nous une possible purification de notre cœur pour voir Dieu ?

SEPTIÈME JOUR : « HEUREUX LES ARTISANS DE PAIX… » (MT 5, 9) 

Il y a en a qui ont été tristes de ne pas recevoir la Prix Nobel de la catégorie. Et nous ? Pourquoi s’engager dans une entreprise où des institutions et des hommes de renommée mondiale ont échoué ? Un mirage de plus que présente Jésus ?

HUITIÈME JOUR : « HEUREUX CEUX QUI SONT PERSÉCUTÉS POUR LA JUSTICE… » (MT 5, 10)   

La persécution revêt aujourd’hui plusieurs visages. L’accepter, même en vue de la justice, ne relève-t-il pas du masochisme ? Faut-il vraiment souffrir pour Dieu ?

NEUVIÈME JOUR : « HEUREUX ÊTES-VOUS… » (MT 5, 11-12) 

Pour être saint, comme Rita, il faut être fou. Pas de sainteté sans folie. Et grâce à cette folie, comme elle, on est vainqueur du monde.

_______________________________________________________________________________________________

Sainte Rita, la Sainte des impossibles, l’Avocate des causes désespérées, est invoquée dans l’église de Vendeville ; de nos jours encore, cette dévotion ne cesse de prendre de l’ampleur. Désormais, de nombreuses églises abritent une statue de la Sainte, mais l’église de Vendeville demeure le sanctuaire privilégié de Sainte Rita car ce fut l’église de Vendeville qui fut la première à l’accueillir dans la région.

En 1928, par l’intermédiaire du journal « La Croix » de Paris, une personne, voulant exprimer sa reconnaissance à Sainte Rita pour une faveur obtenue, annonce qu’elle offre à une église pauvre qui voudrait l’accepter, une belle statue de Sainte Rita. Le curé de Vendeville de l’époque, le chanoine H. DUMORTIER, s’intéresse à la chose et sollicite la statue de la Sainte ; il organise alors une bénédiction solennelle, érige une Confrérie Sainte Rita et obtient une belle relique de la Sainte du Monastère de Cascia où, par un miracle perpétuel, le corps de la Sainte est conservé intact dans une châsse d’argent depuis le jour de sa mort en 1457.

La chose fut rapidement connue, et de toute la région, on vint invoquer Sainte Rita à Vendeville et lui demander son secours dans les difficultés de la vie. Depuis lors, de nombreux pèlerins viennent chaque jour invoquer Sainte Rita. Ils ont une confiance sans bornes en la merveilleuse bienfaisance de la bonne Sainte. La plupart disent qu’ils sont toujours exaucés, mais en tous cas, tous repartent toujours encouragés et réconfortés. Les milliers d’ex-voto (plaques de remerciements) qui couvrent l’entrée et les murs du sanctuaire témoignent de la reconnaissance des pèlerins pour les faveurs obtenues.